Page d'accueil OSSTF/FEESO

Nouvelles · OSSTF/FEESO réclame de mettre fin à la discrimination contre les enfants des Premières Nations

Update

 
Nouvelles

OSSTF/FEESO réclame de mettre fin à la discrimination contre les enfants des Premières Nations

Le 31 octobre 2016 — Paul Elliott, président de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario (OSSTF/FEESO), a envoyé une lettre au premier ministre, Justin Trudeau, demandant au gouvernement de se conformer à l’ordonnance du Tribunal canadien des droits de la personne (TCDP) de mettre fin à la discrimination envers les enfants des Premières Nations dans le cadre de la prestation des services d’aide à l’enfance dans les réserves.

OSSTF/FEESO se joint à plusieurs organisations et autres affiliés syndicaux, dont le Congrès du travail du Canada, pour faire pression sur le gouvernement d’adopter une résolution du NPD qui sera proposée le mardi 1er novembre et qui réclamerait de mettre un terme à la discrimination envers les enfants des Premières Nations et de respecter la décision rendue par le Tribunal des droits de la personne.

La décision du TCDP (en anglais seulement) a été prononcée le 26 janvier 2016 après qu’une plainte avait été déposée par Cindy Blackstock de la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canadaet par l’Assemblée des Premières Nations. Les requérants affirmaient que le Canada introduisait une discrimination contre les enfants des Premières Nations dans les réserves et au Yukon sur la base de la race et (ou) de l’origine nationale ou ethnique, en finançant de manière inéquitable et insuffisante les services à l’enfance, en contravention à l’article 5 de la Loi canadienne sur les droits de la personne. Le Tribunal s’est prononcé en faveur des requérants et a ordonné au Canada de cesser ses pratiques discriminatoires et de réformer ses politiques.  

La résolution du NPD préconise un certain nombre de mesures, dont :

  • Un investissement immédiat de 155 millions de dollars additionnels en nouveau financement pour la prestation de services à l’enfance, montant ayant été identifié comme manquant rien que pour l’année en cours;
  • La mise en œuvre de la définition complète du Principe de Jordan comme décrit dans la résolution adoptée par le Parlement le 12 décembre 2007;
  • Le respect absolu de toutes les ordonnances prises par la CHRT;
  • Un engagement pour arrêter de combattre les familles autochtones en cour qui cherchent à avoir accès aux services couverts par le gouvernement fédéral.

Liens connexes

Pièces jointes connexes

Partager Cette Page